Quelle est la différence entre un bon et un mauvais yogi ?

Quelle est la différence entre un bon et un mauvais yogi ?-YOFE YOGA

Tout savoir sur la différence entre un bon et un mauvais yogi...

 

Nous pouvons presque t’entendre dire : Ah, je l’attendais celle-là !

En référence aux "Inconnus" , voici notre version spéciale du… bon ou du mauvais yogi !

Eh oui, il faut bien reconnaître qu’on en entend parler, et qu’il existe autant de définitions du bon et du mauvais yogi que de pratiquants du yoga.

  •   Tu as peur de te lancer dans la pratique du yoga ?
  •   Tu crois que ton mode de vie ne te permet pas de devenir un bon yogi ?

 Mais au fond, quelle est la différence entre un bon et un mauvais yogi ?

Parlons-en, car bonne nouvelle, le mauvais yogi n’existe pas !

 

Le bon élève versus le mauvais élève en cours de yoga

Si tu lis cet article, c’est que tu as certainement dû entendre tout un tas de théories toutes plus personnelles les unes que les autres, au sujet des cours de yoga.

Cela t’a peut-être même complètement dissuadé d’y participer, ne serait-ce que pour essayer...

Sache que dans ce cas, la seule différence entre le bon et le mauvais yogi, c’est que le bon élève s’est déjà rendu à une séance de yoga et profite de ses bienfaits, alors que le « mauvais élève » n’y a encore jamais mis les pieds…

 Si tu décides de participer à quelques  séances de yoga, sans grandes convictions, juste pour essayer… C’est déjà très bien !

Tu verras, le reste va suivre, car le plus dur est fait. Tes efforts vont payer. Quels que soient les bénéfices que tu retires de ta pratique régulière ou occasionnelle du yoga : c’est toujours ça de pris : )

 

 

Le bon yogi sait rester concentré

Tu as en tête l’image de bouddha, assis en tailleur, quand tu penses aux postures de yoga ?

On sait tous que le yoga, c’est lent... C’est tout mou et on s’ennuie !

Parce que toi, tu ne sais pas, ou tu n’as simplement pas envie de rester concentré trop longtemps sur ta séance de yoga...         

Alors, tu es forcément considéré comme un mauvais yogi.

  •   Non, ne rigole pas pendant les exercices de yoga.
  •   Surtout, reste concentré sur ta respiration... 

Si tu parviens à appliquer ces « règles d’or » pendant un cours de yoga du rire, bravo à toi !

 

 

Le bon yogi pratique le yoga tous les jours

Aller hop, 5 heures du matin, le réveil sonne, debout ! Bon d’accord... Disons plutôt, 7 heures. C’est l’heure de ta séance de yoga à domicile !

Comment ça, tu n’as pas envie aujourd’hui ?

Mauvais... Tu es un très mauvais yogi !

Car la différence entre le bon et le mauvais yogi, c’est que le bon yogi aime se lever tôt, alors que le mauvais yogi préfère dormir plus tard. L’un d’eux profite d’une séance de yoga matinale, et l’autre préfère se l’accorder en fin de journée...

 Quoi, c’est tout ? 

Oui. Tu peux pratiquer le yoga à ton rythme, quand tu veux et quand tu le décides. C’est tout ce dont tu as besoin pour débuter le yoga : rester toi-même et être à l’écoute de tes besoins.

  

Le bon yogi ne s’énerve jamais

  Ah ! On l’attendait celle-là… 

Le calme légendaire du bon yogi n’est pas à la portée de tous, c’est bien connu. 

C’est évident, le bon yogi ne peut ressentir que des émotions positives !

 Remettons les pendules à l’heure, d’accord ?

 L’être humain est doté de l’incroyable capacité de ressentir des émotions

 Alors, si tu ressens de la colère, de l’impatience, de la frustration, une envie soudaine de rire, de crier… ou toute autre émotion positive ou négative dans ta vie, ou encore pendant tes séances de yoga, c’est ok, tu as le droit.

Tu es un bon yogi, mais tu es surtout une bonne personne. Accepte ces émotions, sans jugement, puis reviens faire un tour dans le moment présent

Refouler ses émotions n’a jamais fait de bien à personne.

 

Alimentation : différence entre un bon yogi et un mauvais yogi

Le bon yogi est obligatoirement végétarien. Non, il est même végan !

Toi, tu manges de la viande ? Pire, tu aimes particulièrement déguster un bon burger ?

 Tu peux tout de même faire partie de l’équipe des bons yogis.

 Parce que... La plus grande différence entre chaque type de pratiquants, c’est que les uns mangent, et les autres aussi !

 

 

Je dois être souple pour faire du yoga 

 Ah ! Celle-là aussi, on l’entend partout.

Pourtant, c’est encore une fausse croyance ; une barrière mentale, appelle-la comme tu veux…

« Je suis raide comme un piquet, le yoga c’est pas pour moi ! »

 Mais si c’est pour toi !

 « Impossible, je ne pourrai jamais toucher le sol avec mes mains... »

 Tu en es sûr ? Qu’importe le résultat final. Si tu t’entraînes régulièrement dans le seul but de cultiver ton plaisir personnel, tu peux obtenir des résultats surprenants !

 

 

Yoga et mode de vie : le bon yogi vs le mauvais yogi

Tu es vif, dynamique, tu aimes danser, faire la fête et te coucher tard ?

Oh… Ça sent le mauvais yogi à plein nez par ici !

Le bon yogi se couche tôt, ne fume pas, et ne bois que l'eau ! 

Ah, que le bon yogi est sage... en apparence.

 

 yoga yogi yofe

Yoga et spiritualité : quelle différence entre un bon et un mauvais yogi ?

Tu pratiques le yoga depuis des mois, tu observes des changements positifs dans ton quotidien, dans ton corps, sur ton bien-être en général.

Pourtant, tu as la sensation de stagner. Tu as l’impression qu’il te manque le petit quelque chose qui te permettrait de t’identifier à un vrai yogi...

Mais quoi ?                        

  •   L’éveil spirituel bien sûr !

 Qui peut devenir un bon yogi sans être totalement imprégné de « l’esprit yogi », et sans être en parfait accord avec les croyances bouddhistes ? Certainement pas les millions de pratiquants que compte l’immense communauté yogi de nos jours.

Tu y as cru ? Quelle question, évidemment que non, et heureusement !

 

Tu l’as bien compris, le bon ou le mauvais yogi n’existe pas.

Personne n’a le droit de te faire croire que tu n’es pas assez fort, pas assez souple, pas assez... Pas assez ! Pour te lancer dans la pratique du yoga.

          

Tu veux te mettre au yoga ? Alors, lance-toi !

 

 

www.yofeyoga.com